Archives de catégorie : ACTUALITE CAMAM

La démarche continue …

Pour Information

Le CAMAM,

sera reçu le 28 octobre 2017,

par le député de Vaucluse Mr Adrien MORENAS (3eme circonscription) grâce à l’intervention des

Elus Municipaux de la ville de Vedène et notamment Mr Thierry Ségura .

Ce rdv permettra de faire connaitre le CAMAM, 

de porter sa démarche , encore une fois au plus haut.

Et mobiliser les gouvernants , à notre cause.

Nous vous tiendrons informé des suites …


Merci de continuer à nous soutenir en remplissant le bulletin prévu à cet effet

BULLETIN DE SOUTIEN

Référentiel du CAP Accompagnant Éducatif Petite Enfance

Le voilà, tant attendu…

Le CAP Accompagnant éducatif petite enfance
remplace le CAP PE

Le CAMAM a participé à cette refonte.

Le CAMAM est fier du travail mené, par ses membres et porte-paroles, pour obtenir l’écoute, l’attention et la prise en compte de ses propositions auprès des différents ministères.

Enfin un diplôme qui intègre, dans un bloc de compétences, notre mode d’accueil à domicile.

Nous vous laissons le découvrir 😉
La démarche du CAMAM, continue, obtenir

« l’obligation de réussite de la formation initiale avant d’exercer »!

https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do…

LE CAMAM ÉVOLUE… SON LOOK CHANGE ET SA DÉMARCHE AUSSI…

 

IMAGE LOGO 2014 NOUVEAU BLOGEn 2013 né le CAMAM, et depuis cette naissance, il a évolué.

Grace à ses membres, dynamiques, impliquées, et investies, un travail de longue haleine a été fourni, et les résultats sont en  2016, positifs.

Pourquoi ?

Parce que, faute de ne pas avoir obtenu la création d’un diplôme spécifique, c’est vrai !, nous avons collaboré avec les Ministères, et  notre demande a été entendu, et prise en compte.

Notre plaquette de diplôme, a été une base de travail pour la 20e CPC, pour le travail sur la refonte du CAP PE (voir notre compte rendu http://www.camam.fr/?p=1916 )

Dans les jours à venir, le Ministère statuera sur le nouveau référentiel de ce nouveau diplôme.

Donc la démarche du CAMAM, devient ;

« Obtenir l’obligation de réussite de la formation initiale, pour pouvoir exercer. »

Pourquoi ?

Parce que les compétences doivent être validées

Parce qu’il existe du non-professionnalisme

Parce que ce serait un début de valorisation de ce métier

Parce que depuis plusieurs années, trop d’assistants maternels arrivent sur le marché, sans réelle vocation, simplement encouragés, dans cette période de crise, par notre société.

Parce qu’une recrudescence d’inscription au pôle emploi est constatée

Parce qu’en découle également, la « non prise en compte » de la mesure réelle et sérieuse des responsabilités qu’entraine cette profession :

Parce qu’il y a une lassitude dans le travail

Parce que des dommages collatéraux, apparaissent

Nous remercions, tous nos membres soutiens de continuer à nous suivre, tous nos porte-parole de continuer à y croire, malgré leurs difficultés à se faire entendre.

Pour l’avenir de notre métier d’Assistantes Maternelles, et notre mode d’accueil à domicile….

N’hésitez pas  à nous soutenir en remplissant le bulletin de soutien http://www.camam.fr/?page_id=263

L’équipe du CAMAM

 

  • -non libre de droits-

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION AU MINISTÈRE DE L’EDUCATION NATIONALE LE 30/09/2016

IMAGE LOGO 2014 NOUVEAU BLOG

COMPTE RENDU DE NOTRE RÉUNION SUR LA REFONTE DU CAP PE

PARIS Le 30 SEPTEMBRE 2016

Nous voilà à la finalisation du projet de la refonte du CAP PE,

Le CAMAM avait répondu présent  le 17 juin 2015, pour être auditionné et pour présenter sa plaquette projet  de diplôme.

Et réitère ce 30 septembre 2016, pour que les Assistants Maternels soient entendus et pris en compte, pour l’élaboration de cette refonte.

D’autres, tels que Représentants des syndicats d’employeurs et de salariés, Fédérations de professions de la petite enfance, Fédérations d’EAJE, Institutionnels et Syndicats interprofessionnels avaient été également convié à ces auditions.

Ce vendredi 30 septembre Le CAMAM déplore l’absence des syndicats interprofessionnels Assistants Maternels, et la FEPEM,  conviés à cette dernière réunion .

RÉNOVATION DU CAP PETITE ENFANCE

Rappel du contexte de la rénovation

les enjeux : 1991   Le diplôme s’adresse à la collectivité

2005 Révision du diplôme en direction des assmats (formation initiale) suite à une augmentation des candidats  (tant et si bien qu’il est noté un flou dans les corrections)

CONSTATS:

Malgré ce diplôme il existe une mauvaise intégration des diplômés dans les métiers de la PE

Le contenu de la formation n’est pas satisfaisant

La VAE est décrédibilisée

Le diplôme reste un diplôme isolé, pas de passerelles vers d’autres qualifications.

 OBJECTIFS:

Renforcer le contenu éducatif

Mise en place de passerelles

Adapter le diplôme et ses modalités d’acquisition à un public  essentiellement adulte

Développer l’employabilité pour les titulaires du CAP PE pour l’accueil des enfants de 0 à 6 ans

Faire du CAP PE , la 1 er brique des Métiers de la PE

3 CONTEXTES D’INTERVENTION

– École maternelle et ACM

– EAJE

– Domicile

Des activités … 

– Communes quel que soit le contexte d’intervention

– Spécifiques en fonction du contexte d’accueil

Principes pour la mise en œuvre du référentiel 

Le CAP PE serait organisé comme suit:

  • Blocs de compétences

– Un bloc : compétences communes

– Deux blocs : compétences spécifiques

  • Alternance centre de formation / milieu professionnel

Questions du CAMAM:

*Comment sera organisée la formation initiale?

La formation initiale sera organisée avec le bloc des compétences communes et le bloc des compétences spécifique pour l’accueil à domicile.

*Sera elle plus longue , que les 120h actuelles?

Si  les blocs de compétences nécessitent plus d’heures de formation, il va de soi que la formation sera adaptée en fonction.

*Serait il possible d’obtenir « l’obligation de réussite », à la formation initiale?

Non, pas à l’étude.

*Serait il possible , pour les Assistants Maternels, qui font l’effort de passer le CAP PE , que l’agrément soit renouvelé tous les 10 ans?

Question pertinente , à débattre auprès du Ministère concerné.

En Résumé, pour obtenir le CAP PE, il faudra valider tous les blocs de compétences.

Les blocs pourront être validés séparément.

CONCLUSION:

Le CAMAM  remercie les Ministères de La Santé et de l’Education Nationale, de lui avoir fait confiance, d’avoir pris en compte ses positionnements, d’avoir ,par son intermédiaire, entendu les Professionnels de terrain.

La volonté du CAMAM étant un diplôme spécifique pour la reconnaissance et la valorisation des Assistants Maternels, par cette prise en compte, par ce travail , le CAMAM ressent cette  refonte positive.

Les Ministères , la 20e CPC et les groupes de travail, qui œuvrent pour cette refonte, se félicitent d’être dans les temps , pour une application à la rentrée 2017.

Nous attendrons le Référentiel, ( qui devait être validé mi décembre) et s’il corrobore à nos desiderata, la démarche du CAMAM deviendra

« l’obligation de réussite à la formation initiale« .

PARIS 2015 JUIN (2)

L’équipe du CAMAM

-Non libre de droit-

INFORMATION ….

PARIS 2015 JUIN (2)

Le CAMAM (représentant les professionnelles de terrain) est re-consulté, au même titre que les syndicats, associations et fédérations, ce VENDREDI 29 SEPTEMBRE par le Ministère de l’Education Nationale, dans le cadre de la finalisation de la refonte du CAP PE.

Nous pouvons que remercier, le Ministère des Affaires sociales et de la Santé, de sa confiance et son écoute à l’égard du CAMAM.

Nous ne manquerons pas de vous faire part de notre compte rendu.

Dans l’attente , merci de continuer à nous soutenir, en remplissant le bulletin de soutien, dans notre rubrique « Nous Soutenir »

 

COMPTE RENDU DE LA JOURNÉE DU 30 AVRIL 2016 A VEDENE

JOURNÉE PROFESSIONNELLE DU CAMAM LE 30 AVRIL 2016 A VEDENEIMAGE LOGO 2014 NOUVEAU BLOG

Présents;

Municipalité de Vedène: Mr Joël Guin, Maire, et Mme Durieu, responsable à la Petite Enfance

FEPEM: Mme  Pradier, Présidente région PACA et M Lebrun, Vice- Président région PACA

RAM :Mme Comptour , Mme Vernette, Mme Vallat et Mme Saelens Pascale, Absente excusée Mme Ouziel

CAMAM: Mme Lorrette, Mme Lorenzi, Mme Lecinena, Mme Wolff, Mme Allegret, Mme Camara, Mme Leny, Mme Prévot, Mme Labat, Mme Kersken, sont excusés tous les autres porte paroles, qui par l’éloignement n’ont pu nous rejoindre.

Mm Suzon Bosse Platière, Psychopédagogue et conférencière

Mm Françoise Näser écrivaine.

M. et Mm Gilles Diss « l’Enchanteur du monde des enfants » et parrain de cette journée

PHOTOS 30 AVRIL 2016 CAMAM VEDENE (34)Nous étions 94 participants

A 9h30 le public a été accueilli autour d’un café/gâteaux que les assistantes maternelles de Vedène ont gentiment préparé pour cette occasion et nous les en remercions.

Ce petit moment a permis de faire connaissance, car pour certains, nous nous connaissions seulement virtuellement par le lien des réseaux sociaux.

Les « officiels » nous ont rejoints  autour de ce café, pour échanger également.

8Vers 10h15, Véronique Lorrette ouvre la journée. Elle présente les invités et les remercie pour leur déplacement.

 

 

 

Suivie de Marie France Comptour, expliquant les raisons de leur implication à travers les  RAM, et leur plaisir de participer à cette journée.PHOTOS 30 AVRIL 2016 CAMAM VEDENE (37)

inauguration_ram_26-09_55_Copier_-452ae

 

 

 

 

 

Mr le Maire prend la parole et explique son soutien profond vis à vis du CAMAM et de sa démarche.PHOTOS 30 AVRIL 2016 CAMAM VEDENE (38)

 

 

index

 

 

 

 

10h30 La FEPEM intervient en démontrant la position du Particulier Employeur……PHOTOS 30 AVRIL 2016 CAMAM VEDENE (39)

Discours_Pdte-PACA_CAMAM_VD

 

fepem 2016

 

 

 

 

 

11h00 Présentation du CAMAM

PRÉSENTATION DU CAMAM AVRIL 2016

PHOTOS 30 AVRIL 2016 CAMAM VEDENE (41)Véronique Lorrette et Marie Noëlle Lorenzi reprendront toute la chronologie du CAMAM depuis sa création,  sa démarche, ses actions , ses rencontres, ses projets, ses craintes, tout cela agrémenté d’un diaporama.PHOTOS 30 AVRIL 2016 CAMAM VEDENE (46)

Le thème de notre journée « L’invisibilité du métier d’assistante , fait il ombre à sa reconnaissance ? » sera abordé en fin de présentation,.

Françoise Näser , prend la parole, et nous fait part de son texte « c’est une grande souffrance… » sortie de sa chronique Etat d’âme de 2014.PHOTOS 30 AVRIL 2016 CAMAM VEDENE (29)

 

 

 

 

Il s’en suivra un échange. Un public très réactif permettra des discussions qui resteront  constructives avec prise de conscience sur notre métier.

12h00

La pose récréative , conviviale et pleine de bonne humeur sera menée par notre parrain Gille Diss.PHOTOS 30 AVRIL 2016 CAMAM VEDENE (14)

40 minutes de chansons entraînantes, tant et si bien que tout le monde a participé à cette récréation festive, même les officiels présents.

 

12h45

La pause repas fut bienvenue. Sur place pour la plupart d’entre nous qui avaient apporté un pique-nique ou bien en retirant un repas préparé sur le lieu de la manifestation auprès du « fooftruck ». Un instant convivial et communicatif pour tous.

Ce  moment a permis aussi  à notre charmante Françoise NäserPHOTOS 30 AVRIL 2016 CAMAM VEDENE (35)de faire ses dédicaces,

une vraie

 

 

 

 

et à Gilles Diss de nous présenter ses cds et livres.

14h00

La seconde partie de la journée débute par  la conférence de Suzon Bosse Platière sur notre thèmePHOTOS 30 AVRIL 2016 CAMAM VEDENE (2)

« L’invisibilité du métier d’assistante maternelle, fait il ombre à sa reconnaissance? »

Cette conférence, n’a pas laissé indemne. Elle a  bousculé , gêné voire dérangé.

Car les constatations de la Conférencière, n’allaient pas dans le sens idyllique, de la pratique du métier, de la qualité de la professionnalisation, de la position sociale des professionnelles, de l’avenir de ce métier.

Malgré l’heure de la digestion, le public présent , attentionné et très réactif a permis des questionnements, des échanges qui n’ont peut être pas, tous eu les réponses attendues, mais qui ont laissé matière à réflexion.

Parce que ces réponses concrètes ne peuvent être données que par les instances compétentes.

Les questions personnelles ne peuvent pas, faire une généralité. D’autant que dans notre métier beaucoup de disparités existent.

Pour que vous puissiez avoir votre libre arbitre, vous trouverez a la fin de ce compte rendu sur le lien lire la suite la conférence complète de Mm Suzon Bosse Platière:

Attention; pour les informations divulguées par des tiers sur cette conférence , il ne faut pas  confondre, conférence et déclaration d’intention voire obligation de position!

Notre métier est à un tournant de son histoire , à nous professionnels de le diriger, de le prendre en main, si nous voulons être reconnus et ne pas subir.

17h30.

Après les remerciements nécessaires adressés à tous les acteurs qui,  de près ou de loin, ont participé à la réussite de cette manifestation, car sans eux rien n’aurait pu être possible, la journée prend fin pour certains et pour d’autres,  elle se poursuivra par une soirée karaoké/restaurant fort sympathique et dynamique grâce aux boute-en-train, des « nounous » joyeuses, qui ont animé ces instants.  Elle se terminera vers 1h30.

Le CAMAM a atteint ses objectifs : ouvrir la porte du dialogue, de l’écoute et du partage. Il en est fier et il progressera avec d’autant plus d’optimisme pour :

>La reconnaissance et la valorisation de ce métier,

>par respect des enfants accueillis

>pour être des professionnelles de la Petite Enfance à part entière.

> et évoluer sur un même pied d’égalité de pratiques des compétences par rapport à tous les Modes de Garde de la Petite Enfance.

Si toutefois le CAMAM ne réussissait pas à faire entendre les besoins de milliers de personnes…. voire de millions si nous considérons la globalité du secteur concerné ( ass mat, PE, enfants confiés) qui représente près de 1 350 000 familles…., il aura au moins eu le mérite de déclencher une prise de conscience. C’est ensemble que nous pourrons faire fléchir les intérêts en notre faveur.

Pour que vous puissiez avoir votre libre arbitre, vous trouverez sur ce lien la conférence complète de Mm Suzon Bosse Platière:  Continuer la lecture

Notre porte parole du 94 Florence à la rencontre de sa municipalité….

Le 09 mars 2016 ,

j’ai eu un rendez vous avec le représentant de la petite enfance de ma commune Mr Laurent Périchon. Un entretien cordial et positif.

Pour vous remémorer , ci dessous l’article qu’il avait fait en janvier 2016  dans le flash de la ville ….

3

M. Périchon soutient les assmats , pour qu’elles aient accès à une formation continue, car pour lui, les 120h de formation initiale ne sont pas suffisantes.

Lorsque j’ai expliqué que selon les départements et la place, de la petite enfance, il n’y avait pas les mêmes socles, parce que,  les budgets étaient différent. Il m a répondu, qu’il ne s’était pas posé la question de savoir, s’il fallait en passer par un diplôme!

En revanche si on voulait être toutes formées au même niveau, il allait falloir, que ce soit national ou que l’on donne les moyens aux départements, pour y parvenir !!!

En sachant que ma commune est communiste ; j ai eu droit à un petit rappel des faits ! Sur la politique de la droite d’avant, c’était pas de place pour la petite enfance et des diplômes avec rien dedans ! et la politique de cette gauche c’est y a plus d’argent et un max de délégations aux départements …  de ce fait la petite enfance passe après tout !!!

J ai expliqué que j avais été déçue du manque de retour sur le Val de Marne des ram : ni oui, ni non, ni neutre ! et que j espérais que si ma ville poussait dans ce sens je pourrais m appuyer sur cette petite fenêtre pour relancer ma démarche !!

Pour que les assmats soient reconnues comme des PRO de la petite enfance à part entière et il m’a assuré que c’est ce qu’il pensait..

Je lui ai fait remarqué que depuis que je parlais du CAMAM ,des formations pointent ,mes collègues se sentent de + en + concernées et que l’on est finalement nombreuses à vouloir évoluer.

On tenait à remercier la mairie d’avoir mis une salle à notre disposition pour qu’Ipéria nous dispense notre formation, sans avoir à faire le parcours du combattant. Par exemple aller jusqu’à Paris pour faire des formations ( il m a demandé quoi et où ) et il m a dit qu’il serait toujours d’accord  pour ça ! Voilà une très bonne nouvelle!

Je lui ai rappelé son petit mot (plus haut) et lui ai signalé que l’on y avait été très sensibles .

Je vous présente ma jolie mairie, en style vieille maison bourgeoise, d Île de France !

2

 

Ci dessous l article que le Flash Valenton d’Avril 2016 a publié.

1

Je suis un peu déçue du peu de place qu’il nous est accordé …

mais au moins on parle de nous, et ceci est positif ….

Ce sera un de mes supports lorsque je relancerais les RAM du Val de Marne .

Florence porte parole du CAMAM pour le département 94

Nous remercions Florence pour avoir démarché sa municipalité, présenté le CAMAM et montré son attachement à la valorisation et la reconnaissance du métier d’Assistante Maternelle.

-non libre de droit-

le CAMAM ne censure pas ,  transmet la parole, informe sans jugement!

Présentation du CAMAM au RIPAM du St Nicolas de Redon 44

 

stniNotre porte parole Florence GOUSSEAU du 44 a rencontré Mm V.TREGRET Animatrice RIPAME- St Nicolas de Redon

 

Compte rendu de rencontre avec V. TREGRET animatrice RIPAME.

Date et lieu : Mardi 8 mars 2016 _ Mairie de Plessé_44630 (bureau permanence).

Durée : 1h15

Porte-parole : GOUSSEAU Florence

Objet de la rencontre : Présentation du CAMAM

Déroulement :

Je suis arrivée avec 3 mn d’avance _ pas de temps d’attente, Véronique étant disponible ; nous nous sommes installées dans le bureau de permanence et fermé la porte pour signifier aux visiteurs que l’animatrice RIPAM était en entretien.

J’ai sorti mon fichier dans lequel, j’avais imprimé plusieurs fiches :

* Présentation du CAMAM (nombre de membres, de départements représentés et de portes paroles avec la carte).

* Fonctionnement / organigramme

J’ai précisé le fonctionnement d’un collectif et la différence avec une association (loi 1901). Pas de demande d’adhésion, ni de collecte d’argent. Nous montons nos actions en partenariat avec des interlocuteurs locaux (ex de la journée professionnelle) et nous allons à la rencontre de ceux-ci pour obtenir leur soutien moral et/ou matériel et humains.

* Historique et action menée : j’ai évoqué les rencontres des ministères des Affaires Sociales de la Santé et des Droits des Femmes ; Education Nationale.

* L’ambition du CAMAM ; pourquoi ? et les règles de déontologie que je lui ai laissé lire. Lorsque j’ai évoqué en introduction notre but de création d’un Diplôme Spécifique Ass.mat. elle a répondu en avoir « entendu parler ».

J’ai illustré ces fiches par mon parcours et la réflexion menée avant de m’engager avec le CAMAM et j’ai présenté mes ambitions personnelles :

*   Mener une enquête de terrain de proximité (téléphone et rencontre) en plus d’échange par mail, pour identifier les difficultés des ass.mat. de ma commune, CCPR, département,…(voire région, mais pas toute seule !) _ en utilisant le questionnaire du CAMAM.

*   Organiser des rencontres pour fédérer les ass.mat.

—*   Diffuser « la parole » du CAMAM et obtenir des adhésions morales avec des bulletins de soutien.

Véronique a conclu notre entretien, en disant qu’elle devait en référer à sa responsable, pour savoir si elle pouvait me transmettre la liste des ass.mat de la commune, voire plus largement ; s’ils pouvaient avoir un intérêt à me soutenir dans mon enquête de terrain et valider le questionnaire ; voire s’ils pourraient me soutenir dans l’organisation d’actions, notamment par le prêt de salle.

Elle doit me rendre réponse par mail lorsqu’elle aura évoqué le CAMAM à la responsable.

Je l’ai invité à consulter le site du CAMAM et remercié de me recevoir, au nom du CAMAM.ETAN

 

Le CAMAM tient à remercier, Mm V.TREGRET du temps qu’elle a consacré à recevoir notre porte parole, et Florence pour son implication et démarche.

-Non libre de droit-

Le Département 33 dynamique et curieux ….

Encore du positif !!

Delphine notre porte parole du 33 à obtenu un rdv ce lundi 29 février 2016 avec Mr ROZAZZA maire de sa ville Andernos et sa conseillère municipale chargée de la petite enfance Mme Minvielle, pour présenter le CAMAM.

mairie

Leur première remarque a été « la surprise » par le sérieux de la plaquette du diplôme que nous avons créée.

Soulignant même que le Ministère de l Éducation Nationale pouvait faire un copier coller tant il était complet.

Leur deuxième remarque a été d’être en accord en reconnaissant les difficultés que les assistantes maternelles et les parents peuvent rencontrer par le manque de formation de certaines.

La discussion s’est poursuivie par des questions sur le métier, et notamment sur le CAP PE . pourquoi n était il pas suffisant, les stages en collectivités déjà mis en place…?

Delphine ayant eu son CAP PE en 2014 et connaissant son dossier a su démontrer , expliquer l’intérêt de la démarche du CAMAM.

L’entretien qui a duré 1h environ s’est terminé, en énonçant qu’ ils se donnent un peu de temps pour aller voir sur le site, étudier un petit plus la démarche du CAMAM et recontacteront le CAMAM de toutes façons rapidement.

Delphine leur a demander leurs soutiens , par la voie du bulletin de soutien moral. Notre porte parole; ici son ressentie:

Je pense qu’ils sont en accord avec ma démarche et ma façon de voir les choses car tout deux ont eu et ont encore aujourd’hui recours à des assistantes maternelles pour leurs enfants et petits enfants. Reste plus qu’à recevoir leur bulletin!!

andermos 33

Merci à cette municipalité pour l’intérêt qu’elle a suscité pour la démarche du CAMAM, et un grand merci à notre porte parole Delphine, qui a su démarcher et interpeller l’exécutif de sa commune.

 

-Non libre de droit-