Archives par étiquette : Interview

Nounous: qui sont ces femmes à qui nous confions nos biens les plus précieux?

 

Un interview de professionnelles de la Petite Enfance à écouter

Françoise Naser

assistante maternelle, et auteur de Assistante maternelle et fière de l’être(Editions Dunod) et auteur du blog chroniqueassmat.fr


Laurence Rameau
,

puéricultrice et formatrice petite enfance, auteur de L’itinérance ludique(Editions Dunod)

Valentine Faure,

journaliste à Marie Claire, a enquêté sur les nourrices philippines.

http://www.rfi.fr/emission/20171115-nounous-sont-ces-femmes-nous-confions-nos-biens-plus-precieux

Débutons l’Année avec les chroniques de notre Mary Poppins

téléchargement-7

Notre Mary Poppins, est allée à la rencontre de Céline….

5

Céline alias nounouchoux  40 ans Troyes

1/ Comment et pourquoi être devenue assistant maternelle ?

J’ai réfléchi pendant que je m’occupais de mes enfants (congés parental) soit pendant 10 ans de ma vie et quand ma dernière a été en Age d’aller à l’école j’ai demandé mon agrément. J’ai commencé par un puis les agréments se sont vite enchaînés.

4

2/ Est-il difficile de concilier sa vie privée et sa vie professionnelle ?

Pour ma part non car je pose bien les limites au départ. Je suis toujours dans l’expression et l’honnêteté, donc si quelque chose ne va pas, je le dis. Et puis ma famille et mes enfants sont partie prenante de mon métier donc pas de soucis

3/ Comment est organisation ta journée type ? (Ram, associa ? sorties)

Je fais un planning mensuel fourni au parent en début de mois avec des activités tous les matins, tout le jeudi RAM, un lundi sur 2 maison des petits pas, un lieu d’échange avec les parents les nounous et les enfants.  Il y a aussi la médiathèque, quand il y a des séances contes et des animations comme les expositions ou spectacle pour le mois du tout petits. En l’occurrence,  cette année nous sommes mis à l’honneur car la médiathèque expose toute nos créations depuis l’année 2009 : tapis à histoires, marionnettes, kamishibai, jouets en tissus etc…. J’ai vraiment hâte de voir ce que cela va donner.6

4/ Penses-tu que ce métier a de l’avenir, et pourquoi ?

Pour moi il a de l’avenir on aura tjrs besoin de nounou et d’un accueil plus personnalisé qu’en crèche. Les mœurs changent et l’assistante maternelle est de plus en plus professionnelle et elle peut se former par elle-même (comme moi qui suis toujours l’affût).

5/ Penses-tu qu’il faille revoir la formation des assmat ? Si oui, comment ?

Pour moi elle est trop succincte, par exemple, pour le secourisme, cela ne devrait pas être qu’une initiation, on devrait nous proposer plus de formation obligatoire aussi.

Dommage car maintenant on ne plus pu accéder à des formations avec le CPF comme on pouvait le faire avec le DIF.

Je vous donne un exemple? je souhaite faire la formation Maria Montessori et j’attendais d’avoir le nombre d’heure requis mais manque de chance avec le CPF plus de partenariat avec l’organisme que je voulais solliciter donc obliger de faire d’autre démarche j’attends une réponse.

Aujourd’hui,  après de multiples recherches, j’ai réussie à faire ma formation Maria Montessori avec mon plan de formation de 48 h j’ai donc eu 12 heures à ma charge. mais je suis contente car je suis maintenant certifiée Maria Montessori

1

 

6/ Quelles difficultés rencontres tu ? (Pmi, relations parents, relations collègues…)

Je n’ai pas de difficultés particulières car je m’adapte. J’ai une puéricultrice au top, à l’écoute, disponible. Une animatrice de RAM géniale qui nous prépare toujours de belle animation, des soirées à thème (psy etc.) et des ateliers créatifs, ainsi que la journée nationale et le repas de fin d’années entre collègues.

Des collègues avec qui je m’entends bien pour la plupart (pour celle qui serais pas intéresser par notre partenariat je les laisse de côté et je ne prends pas la tête), j’ai même un binôme , nous sommes complémentaire.

On s’organise des animations chacune notre tour à notre domicile et l’on se voie en dehors au RAM et maison des petits pas.

Avec les parents j’ai un méga feeling, bon contact et une belle reconnaissance sur 29 enfants accueillie seulement 2/3 zone d’ombre mais bon je ne me formalise pas car tout dépend de la nature des gens. De plus je suis toujours dans la communication donc sa passe plutôt bien.7

7/ Qu’est ce qui fait que ta façon d’accueillir te démarque des autres ?

J’accueille les parents et enfants avec mon cœur donc avec le feeling et l’amour de mon prochain et surtout des bébés et enfants !!!!

Je propose, beaucoup d’activités manuelles et sorties ainsi qu’un cahier de vie agrémenter d’un cd avec les photos et un montage vidéo avec celle-ci.2

 

 

 

8/ Nous pensons que les assmats sont FORMIDABLES, en quoi l’es tu ?

 

Je ne me cataloguerais pas de formidable car j’aime rester modeste !!!!! Même si je fais beaucoup de choses (couture tricot, activités manuelle) s’est parce que j’ai su garder mon âme et mon cœur d’enfant.

9

Alors je rajouterais que j’ai le meilleur métier au monde et que je n’en changerais pour rien au monde.

Mon plus grand bonheur, sont  les moments passés avec les enfants mais aussi les rappels au souvenir quand les enfants accueillies reviennent après des années.

J’ai une petite puce qui a presque 9 ans et qui m’appelle toujours « MA NOUNOU » j’adore.

Mais aussi des parents, qui attendent pour mettre le deuxième bébé en route, afin qu’il y ait de la place pour que je puisse l’accueillir.8

La seule chose que je regrette c’est que « certaines personnes » s’imagine que le métier d’assistante maternelle est facile et qu’on le fait pour être à la maison et ne rien faire.

Alors là je bondis, car pour moi c’est un vrai métier et l’on ne devient pas assistante maternelle comme ça.

Il faut penser à un projet pédagogique, préparer l’accueil des familles et leurs enfants.

Proposer pleins de choses aux enfants. C’est une organisation et une responsabilité d’accueillir des enfants qui ne sont pas les siens.

DONC NON être assistante maternelle ce n’est pas rester chez soi à rien faire et s’est un MÉTIER FORMIDABLE. Et je rajouterai, que nous sommes des professionnelles de la petite enfance !!!!!!!3

Nous remercions Céline de nous avoir fait partager sa vue sur son métier, son témoignage.

-le CAMAM ne censure pas ,  transmet la parole, informe sans jugement!-

-non libre de droit-