Archives par étiquette : porte parole

PORTE PAROLE…. Suite

C’est avec grand plaisir que nous accueillons
Inès Sylvestre
nouvelle porte parole pour le département 78.
Nous lui souhaitons la bienvenue, et tout notre soutien, pour la représentation du CAMAM et sa démarche.

Bienvenue Sandrine

marmande-cloitreC’est avec Plaisir que nous accueillons Sandrine nouvelle porte parole du 47
Nous la remercions pour son intérêt et implication.
Nous lui souhaitons toute la communication et l’écoute , pour porter la parole du CAMAM.
Bienvenue au CAMAM 

Présentation du CAMAM au RIPAM du St Nicolas de Redon 44

 

stniNotre porte parole Florence GOUSSEAU du 44 a rencontré Mm V.TREGRET Animatrice RIPAME- St Nicolas de Redon

 

Compte rendu de rencontre avec V. TREGRET animatrice RIPAME.

Date et lieu : Mardi 8 mars 2016 _ Mairie de Plessé_44630 (bureau permanence).

Durée : 1h15

Porte-parole : GOUSSEAU Florence

Objet de la rencontre : Présentation du CAMAM

Déroulement :

Je suis arrivée avec 3 mn d’avance _ pas de temps d’attente, Véronique étant disponible ; nous nous sommes installées dans le bureau de permanence et fermé la porte pour signifier aux visiteurs que l’animatrice RIPAM était en entretien.

J’ai sorti mon fichier dans lequel, j’avais imprimé plusieurs fiches :

* Présentation du CAMAM (nombre de membres, de départements représentés et de portes paroles avec la carte).

* Fonctionnement / organigramme

J’ai précisé le fonctionnement d’un collectif et la différence avec une association (loi 1901). Pas de demande d’adhésion, ni de collecte d’argent. Nous montons nos actions en partenariat avec des interlocuteurs locaux (ex de la journée professionnelle) et nous allons à la rencontre de ceux-ci pour obtenir leur soutien moral et/ou matériel et humains.

* Historique et action menée : j’ai évoqué les rencontres des ministères des Affaires Sociales de la Santé et des Droits des Femmes ; Education Nationale.

* L’ambition du CAMAM ; pourquoi ? et les règles de déontologie que je lui ai laissé lire. Lorsque j’ai évoqué en introduction notre but de création d’un Diplôme Spécifique Ass.mat. elle a répondu en avoir « entendu parler ».

J’ai illustré ces fiches par mon parcours et la réflexion menée avant de m’engager avec le CAMAM et j’ai présenté mes ambitions personnelles :

*   Mener une enquête de terrain de proximité (téléphone et rencontre) en plus d’échange par mail, pour identifier les difficultés des ass.mat. de ma commune, CCPR, département,…(voire région, mais pas toute seule !) _ en utilisant le questionnaire du CAMAM.

*   Organiser des rencontres pour fédérer les ass.mat.

—*   Diffuser « la parole » du CAMAM et obtenir des adhésions morales avec des bulletins de soutien.

Véronique a conclu notre entretien, en disant qu’elle devait en référer à sa responsable, pour savoir si elle pouvait me transmettre la liste des ass.mat de la commune, voire plus largement ; s’ils pouvaient avoir un intérêt à me soutenir dans mon enquête de terrain et valider le questionnaire ; voire s’ils pourraient me soutenir dans l’organisation d’actions, notamment par le prêt de salle.

Elle doit me rendre réponse par mail lorsqu’elle aura évoqué le CAMAM à la responsable.

Je l’ai invité à consulter le site du CAMAM et remercié de me recevoir, au nom du CAMAM.ETAN

 

Le CAMAM tient à remercier, Mm V.TREGRET du temps qu’elle a consacré à recevoir notre porte parole, et Florence pour son implication et démarche.

-Non libre de droit-

Le Département 33 dynamique et curieux ….

Encore du positif !!

Delphine notre porte parole du 33 à obtenu un rdv ce lundi 29 février 2016 avec Mr ROZAZZA maire de sa ville Andernos et sa conseillère municipale chargée de la petite enfance Mme Minvielle, pour présenter le CAMAM.

mairie

Leur première remarque a été « la surprise » par le sérieux de la plaquette du diplôme que nous avons créée.

Soulignant même que le Ministère de l Éducation Nationale pouvait faire un copier coller tant il était complet.

Leur deuxième remarque a été d’être en accord en reconnaissant les difficultés que les assistantes maternelles et les parents peuvent rencontrer par le manque de formation de certaines.

La discussion s’est poursuivie par des questions sur le métier, et notamment sur le CAP PE . pourquoi n était il pas suffisant, les stages en collectivités déjà mis en place…?

Delphine ayant eu son CAP PE en 2014 et connaissant son dossier a su démontrer , expliquer l’intérêt de la démarche du CAMAM.

L’entretien qui a duré 1h environ s’est terminé, en énonçant qu’ ils se donnent un peu de temps pour aller voir sur le site, étudier un petit plus la démarche du CAMAM et recontacteront le CAMAM de toutes façons rapidement.

Delphine leur a demander leurs soutiens , par la voie du bulletin de soutien moral. Notre porte parole; ici son ressentie:

Je pense qu’ils sont en accord avec ma démarche et ma façon de voir les choses car tout deux ont eu et ont encore aujourd’hui recours à des assistantes maternelles pour leurs enfants et petits enfants. Reste plus qu’à recevoir leur bulletin!!

andermos 33

Merci à cette municipalité pour l’intérêt qu’elle a suscité pour la démarche du CAMAM, et un grand merci à notre porte parole Delphine, qui a su démarcher et interpeller l’exécutif de sa commune.

 

-Non libre de droit-

BIENVENUE GABRIELLE

C’est avec plaisir que nous accueillons Gabrielle, qui a souhaité rejoindre le CAMAM en tant que porte parole du 04 & 05
Nous la remercions pour son intérêt envers la démarche du CAMAM et son implication.

MISON

bienvenue ELODIE du 76

C’est avec grand plaisir que nous accueillons ELODIE nouveau porte parole du 76
Nous la remercions pour son intérêt et implication pour le CAMAM
et toutes nos meilleures pensées pour sa nouvelle responsabilité!barentin

 

Une porte parole « timide » qui n’hésite pas à rencontrer un Sénateur…

Compte rendu de ma rencontre avec

Monsieur le Sénateur Mouiller Philippe

du vendredi 20 novembre 2015

• Membre de la commission des affaires sociales
• Membre de la délégation sénatoriale aux collectivités territoriales et à la décentralisation
• Membre de la mission d’évaluation et de contrôle de la sécurité sociale
• Membre du groupe Les Républicains
• Maire de la Commune de Moncoutant

20151120_093107
Une rencontre très enrichissante et Monsieur le Sénateur m’a reçu dans son bureau avec son
adjointe Adèle.

Il avait déjà pris des renseignements sur le CAMAM et il nous soutient dans notre démarche pour la  valorisation de notre métier.

Il est persuadé que les 120 heures de formations ne sont pas assez approfondies pour pouvoir
travailler.
Il aimerait que le métier perdure car les parents sont toujours en recherche et que dans les petites communes il y en a peu.

Il voudrait que nous, assistantes maternelles, nous ayons un salaire plus élevé, au vue toutes nos fonctions.
Il accorde beaucoup d’importance à notre cause mais pour le moment il ne peut rien faire vu son point de vue (parti politique)
Il a bien conscience qu’il y a trop d’abus des P.M.I : trop d’exigences et des différences entre les
départements
Il m’a conseillé de prendre un rendez-vous avec un élu de l’agglo2b Mme Yolande Séchet qui est
maire de Neuvy bouin 79130 et présidente de la petite enfance du secteur des relais des assistantes maternelles.
Oui, il pense que pôle-Emploi redirige trop vers notre métier et que ces futures assistantes maternelles n’ont pas vocation pour le métier.
Il soutient le C.A.M.A.M.
Emmanuelle Guillet
Porte parole du Nord 79

Nous tenons à féliciter notre porte -parole qui a osé démarcher cette personnalité politique , pour faire connaitre le CAMAM et sa démarche.

-Non libre de droit-

bienvenue PATRICIA

C’est avec plaisir que nous accueillons

PATRICIA CENDRIE du LOIRET 45, qui devient porte parole du CAMAM dans ce département.
Nous lui souhaitons la bienvenue et la remercions pour son implication dans notre démarche.LOIRET

BIENVENUE AU NOUVEAU PORTE PAROLE

C’est avec plaisir que nous accueillons Dorothée , nouveau porte parole de son secteur le 38.HOTEL VILLE FACADE 1
Nous la remercions de l’intérêt qu’elle porte au CAMAM et de son implication pour notre démarche.
Bienvenue Dorothée au CAMAM
Collectivement