Archives par étiquette : Prévention

Quand le CAMAM s’informe, s’instruit grâce aux animations…

Une matinée intéressante pour le CAMAM,

animation 7 oct 2015 montfavet accidents domestiques (24)

qui a participé dans la bonne humeur, à une animation sur « la prévention des accidents domestiques » à l’initiative de Mutualité Française, Eovimcd, Calyxis (Pôle expertise du risque) et Croix Blanche (secouristes Français).

Avec La maison des géants. Perception de la vision d’un enfant, la maison tourisk, quiz …MAISON TOURIK (25)

animation 7 oct 2015 montfavet accidents domestiques (9)

animation 7 oct 2015 montfavet accidents domestiques (1)

 

 

 

Les démonstrations et animations ont été faites avec un grand professionnalisme de la part des intervenants, les participantes par

 

leurs interactions ont contribué au bon

 

déroulement de cette manifestation, qui leur ont permis de faire quelques petits rappels de notre formation initiale, aux gestes des premiers secours !

animation 7 oct 2015 montfavet accidents domestiques (18)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A ce titre, je remercie toutes les participantes; Sandrine, Cindy, Anelyse, Géraldine, Mélanie, Cindy, Mireille, Annic, Florence, Nathalie , et Clotilde, sans compter les 18 enfants accompagnants !
En voila quelques souvenirs ..

animation 7 oct 2015 montfavet accidents domestiques (2)eovicroix bcalyxmutua

 

 

LA BRONCHIOLITE : Crainte Fondée? …Excès de panique?

DEFINITION: Une bronchiolite est une infection aiguë des voies aériennes inférieures d’origine virale, touchant les petites bronches du nourrisson et du jeune enfant et se transmettant sur un mode épidémique saisonnier. Les symptômes respiratoires sont souvent inquiétants pour les parents, mais cette maladie est le plus souvent bénigne. Pourtant dans certains cas des complications sont possibles et certains signes doivent conduire à consulter rapidement un médecin.2

Tous les ans, on tremble à l’approche de l’épidémie, même quand les petits ont soufflé leur première bougies. Crainte Fondée? Excès de panique?

On fait le point!

La voila , elle revient. Chaque hivers la Bronchiolite refait son apparition, avec un pic record entre décembre et mars. plus d’une centaine de virus seraient susceptibles de la provoquer, mais le VRS ( virus respiratoire syncitial) serait le plus répandu environ 80% des cas.

Il s’attaque aux dernières ramifications des bronches « les bronchioles » des petits enfants. Ce virus est très contagieux, par un simple éternuement. 11

il est recensé ainsi entre 300000 et 500000 enfants touchés par an, dont prés de 30% chez les moins de 2 ans.

Bénigne dans 95% des cas…

Au début , on croit à une simple rhinite, puis ensuite vient la toux. d’abord sèche, puis grasse. Dans certain cas, une fièvre légère à modérée, une perte d’appétit, des vomissements et des complications respiratoires apparaissent. Ces dernières ne sont pas forcément sévères.

10La maladie est même le plus souvent bénigne, la majorité des enfants ne développant que les symptômes d’un rhume. D’autres ont les bronchioles atteintes, mais peuvent être soignés à domicile.

Seul 5% d’entre eux nécessitent une hospitalisation. Les signaux à surveiller avec vigilance , sont :

Halètements, râles, sifflement, creusement au niveau intercostal et du sternum au moment de l’inspiration, agitation ou apathie, pâleur, cyanose (coloration bleu de la peau et des muqueuses)..

Cela indique que les bronchioles sont obstruées, l’inflammation à épaissi leur paroi, et le mucus forme un bouchon freinant l’écoulement de l’air. L’hospitalisation sera immédiate. L’enfant sera pis en charge avec une oxygénothérapie , 5  un maintien de son hydratation et nutrition, voire un traitement par antibiotiques.

Ce sont surtout les moins de 3 mois et notamment les moins de 6 semaines avec qui il faut se montrer extrêmement prudent . leur toux est trop faible pour évacuer les sécrétions et le calibre de leurs bronchioles si minuscule qu’il se bouche facilement.

 

Les prématurés et les enfants présentant des pathologies respiratoires ou cardiaques seront particulièrement fragiles, donc devront être surveillés. Heureusement en France, il leur est prescrit un médicament préventif qui aide leur organisme à se défendre efficacement contre le VRS. 3

Mais si ce traitement est si efficace, pourquoi ne pas l’administrer à tous?

Parce qu’il est très onéreux et que les bébés ne présentant pas de vulnérabilité notable sont capables de se rétablir autrement.13

Rappelez vous 95% des bronchiolites sont anodines et se traitent à la maison, donc inutile de paniquer.

 

Restez vigilants, surveillez de près les signes

Dès l’apparition de la toux, n’attendez pas de voir si elle dégénère, aller chez son docteur pour avoir son avis et une prise en charge adaptée.

Impossible d’avoir un rdv ? Contacter le Réseau Bronchiolite (www.reseau-bronchio.org). Il existe des points relais dans toute la France avec des professionnels joignables et consultables 7j/7.

Si le diagnostic est confirmé, le médecin prescrira les médicaments adéquates, afin de désencombrer les voies aériennes supérieures. Il pourra être prescrit de la kinésithérapie 1respiratoire. Toutefois certains spécialistes ne sont pas favorables à la kiné.., la trouve inefficace, voire traumatisante et violente. Traitement qui fait débat…

 

 

 

« Quoique le médecin est prescrit, les conseils pour soulager l’enfant au domicile, seront de fractionner ses repas, de le faire boire régulièrement, le coucher sur le dos, pas trop couvert, en surélevant son matelas coté tête, afin de facilité sa respiration. »

la première arme face aux épidémies infectieuses restera la prévention dans les soins, les gestes et us.

2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Se laver les mains systématiquement à l’eau et au savon pendant au moins 30 secondes avant de s’occuper de l’enfant.

Veillez à ce qu’il n’y ait pas d’échange de tétines, biberons et de couverts non nettoyés entre fratrie ou copains d’accueils.

Aucun bisou non plus sur le visage ou sur les mains de l’enfant en période d’épidémie.

Le port du masque est obligatoire pour tous les membres de la famille ou l’accueillant enrhumé, qui souhaite approcher l’enfant.

1Si une quinte de toux vous prend? S’éloigner d’au moins 1.5m de l’enfant, car au delà les gouttelettes de votre salive ne l’atteindront pas.

Maintenir un niveau d’humidité et ne chauffer pas le domicile au-dessus de 19°. Car ce virus se complait dans les atmosphères sèches. Il adore les endroits confinés comme les crèches, les transports en commun ou les centres commerciaux.

Donc éviter de sortir les enfants dans les lieux publics.

Aérer le lieu d’accueil, domicile, chambre au moins 10 minutes par jour, même par grand froid. 6

Enfin ne pas oublier que le tabagisme passif est néfaste !

MEDECIN

 

 

 

sources/ inpes, infobébé.com