Archives par étiquette : reconnaissance

Quand la reconnaissance est écrite….

great job

Lorsque les Assmats ont besoin de reconnaissance, et qu’un parent employeur la démontre par un texte, nous ne pouvions pas l’ignorer..
Avec son accord, nous vous le partageons….
Merci à Coralie….. de l’avoir écrit…
car nous le savons bien les paroles s’envolent , les écrits restent!

Bonjour à tous !
Et ben moi je voulais juste dire à toutes les assistantes maternelles que vous faites un métier formidable, pas assez reconnu et trop souvent dénigré !
Vous accueillez des enfants dans votre propre maison, vous les supportez ( moi même les miens des fois j’ai du mal )
Vous faites des horaires pas possible, sans compter la préparation des activités !
J’ai eu l’occasion de travailler avec la plus géniale des nounous, et au fond elle fait un peu partie de notre famille, ne nous l’oublierons jamais, et ma fille encore moins ! Alors à tous ceux qui font ce métier par amour des enfants, MERCI !!
Coralie Soriano Le Beausset 83

le bausset

Quand le CAMAM participe aux conférences…

CINDY la benjamine du groupe des porte paroles

a participé à une  Conférence dans le 74 sur le thème

« Conférence bienveillance/douce violences »

Quel avenir pour notre métier » et par ce compte rendu, vous la partage.

Intervenant: Line Mégard, psycho-clinicienne, formatrice à l’école des parents d’Annecy, professeurs médico-social…received_1025530634154006Denise Dulliant…

Préambule :

Nous sommes 352000 assistants maternels en France, 1 millions d’enfants accueillit, 1er mode de garde. Même si pour les parents nous restons un second choix.
Les assistants maternels ont un rôle important : figure d’attachement aux bienfait multiples (capacité d’adaptation, joue un rôle dans le développement intellectuel, social… de l’enfant accueilli.)
Nous sommes porteurs de grandes exigences aux regards de la PMI, et des parents employeurs : obligations de résultats en terme de sécurité, développement de l’enfant, un rôle d’écoute, cadre rassurant…

Quelques dates importantes :

Dans l’antiquité, les nourrices étaient des esclaves, que l’on achetait afin de nourrir l’enfant, et s’en occuper.
En 1850, les nourrices gardes de plus en plus d’enfants ( ouf ! On est plus esclaves!) mais le taux de mortalité infantile sous leur responsabilité est de 90% ! la Loi ROUSSEL votée en 1874 établit la surveillance de l’autorité publique de tout enfant de moins de deux ans, placé,moyennant salaire, en nourrice.
Fin 1945 la PMI est créée.
1970, le travaille féminin augmente et donc le besoin de garde aussi.
1977 Création du statut d’assistants maternels et de l’agrément. 60H de formation sont proposés mais pas obligatoires.
1980 : augmentation du coûts des AM et amélioration de la qualité d’accueil.
1989 : création des RAM, subventionné par la CNAF, les communes.
1992 : condition d’obtention de l’agrément simplifier. Taux horaire en hausse, formation obligatoire.
2004 : création de la CCN.
2005 : décret d’application.
2006 : formation de 120H obligatoire et mise en place très critiquée, encore aujourd’hui du passage de l’épreuve de l’EP1 petite enfance.
2010 : création des MAM

Rôle des assistants maternels

On demande aux AM des compétences et qualités certaines. Tous le monde ne peux pas être AM ! Il faut faire la différence entre le statut de parents et celui d’AM. Être parents ne fais un bon assistant maternel, comme un AM sans enfant peut être un bon AM. Il y a un écart entre la réalité du métier et les mentalités.20150912_150721_resized

1/ Fonction maternante : assurer la continuité des soins, l’épanouissement, répondre aux besoins. L’assistant maternel s’adapte aux rythmes

2/ Co-éducation : alliance éducative. Les parents sont les acteurs de l’éducation, l’assistant maternel agit en continuité avec les parents = la transmission de l’éducation. Favoriser l’autonomie, sociabiliser, développer l’affirmation de soi, traiter l’enfant en individu unique.

3/ Fonction de sécurité : physique, adapté le comportement à l’évolution des enfants, être vigilent.20150912_152008_resized

4/ Fonction de soutient à la parentalité : nous évoluons dans une relation triangulaire (AM, parents, enfant). Il nous faut travailler dans un esprit de collaboration, avoir une cohérence éducative. Savoir être à l’écoute, dialoguer et accompagner les parents, c’est à dire soutenir et participer.

Situation actuelle :

Les assistants maternels ont été interrogés sur leur vision de l’avenir de leur métier. Voici ce qui en est ressorti :
INQUIÉTUDE face à la situation économique et leur effet.
SURENCHÈRE des tarifs ! Exemple à Archamps : de 3€ à 10€ !!
FRUSTRATION des AM, surtout celles qui n’ont pas de RAM.
BESOIN d’un accompagnement, certains AM ne voient la puéricultrice que lors des renouvellement. Besoin de se sentir plus soutenue par la PMI.
BESOIN d’une formation obligatoire plus approfondie.
BESOIN DE RECONNAISSANCE !

20150912_151057_resized

Au niveau national, on compte depuis 2008, + 10% d’assistants maternels.
Il y a par endroit un gros déséquilibre entre l’offre et la demande. Certaines régions sont en pénurie d’AM, alors que d’autres sont en manque d’offre de garde.
Accueil en crèche reste le 1etr choix des parents. Ils pensent que l’enfant y est plus stimuler, fais plus d’apprentissage et permet de mieux le sociabiliser. Mais pour certains enfants, cette structure ne leur correspond pas. N’oublions pas qu’un enfant à une identité unique, et des besoins différents. Besoin par exemple de plus d’intimité.
La France est en 3ème positon des assistants maternels les plus rémunérer. Sûrement dû aux charges patronales plus élevées.
Au niveau du département, on voit une baisse d’activité des AM. Une augmentation de la scolarisation des enfants de moins de 3 ans. Et aussi une augmentation du travail non déclaré.
Les MAM sont de plus en plus sollicitées par les AM. Elles permettent de faire la différence entre vie privé/vie professionnelle, rompre la solitude. Le département est de plus en plus intéressé par ce mode de garde : 14 MAM dont 10 dans le bassin Annécien.

Perspectives, quel avenir ?

L’état s’engage à créer 100 000 places d’accueil assistants maternels d’ici 2017. Ainsi que la création de RAM pour 70 AM.

L’UNSA-Assmat souhaite l’introduction d’un statut d’assistants maternels dans le code du travail. Et également de re profiler les aides, notamment pour les + de 3 ans.

Assistants maternels, à nous de BOUGER !

Comment ?
L’AM doit s’adapter aux besoins : temps partiel, horaire atypique
Chercher à valoriser nos compétences.

Nous ne sommes pas des nourrices ! Parlons de nos formations, mettre en valeur nos particularités ( accueil individualisé, qualité humaine, adaptation…)20150912_160714_resized
Ne pas nuire à notre cadre de travail et s’inscrire dans des démarches de réseaux : RAM, associations,…

De plus en plus d’assistants maternels s’engage. On voit émergé des collectifs d’AM tels que le CAMAM. Le CAMAM c’est plus de 4350 membres, 64 portes paroles qui représentent 45 départements. Le collectif a été reçu au ministère de l’éducation national dans le cadre d’un groupe de travail réalisé par la Commission Professionnelle Consultative (CPC)

Les plans de formation et CPF (ancien Dif).
NB. : avant le 31 déc il faut récupérer le solde d’heure utilisable jusqu’en 2020. Sur moncompteformation.gouv.fr

Au RAM : rappel du rôle du RAM
– Lieu d’information, d’échange et de rencontre,
– Promouvoir la formation continue,
– Temps collectifs,
– Rôle de tiers lors de difficultés.20150912_115137_resized
Prenez part aux temps collectifs, à la vie du groupe. C’est un moyen de faire reconnaître nos compétences auprès d’un autre professionnel de la petite enfance. On peut y dévoiler et améliorer notre pratique professionnelle.

Filière Petite Enfance, en septembre 2013 a été crée IPE, un pôle de recherche/formation, afin de réfléchir sur les pratiques de la petite enfance. Missionner également pour la création d’une filière petite enfance avec son identité propre, ce qui est favorable à notre métier :
– Valoriser,
– Harmoniser,
– Ouvrir à la possibilité d’une évolution professionnelle (création d’un diplôme de niveau 4 notamment)
– Réussir le CAP

Conclusion :IMAGE LOGO 2014 NOUVEAU BLOG

L’évolution est en marche, le gouvernement s’interroge, les syndicats bougent.
Il faut changé les mentalités !!! Changer la mentalité Pôle Emploi qui envoie trop de monde vers notre métier, des personnes dont ce métiers n’est pas un choix, une passion.
Photos

atelier « prévention des accidents domestiques »
 ateliers sensibilisation aux gestes de 1er secours
 improvisation théâtre
 « bienveillance/douce violence »

Nous remercions Cindy , de nous avoir communiqué ce compte rendu, et de nous faire partager son intérêt et investissement !

ENFIN UNE OUVERTURE DE REGARD SUR NOTRE PROFESSION ?

Depuis 3 ans, le CAMAM travaille, démarche, interpelle, pour la valorisation de notre métier, pour notre reconnaissance professionnelle.

A force de le dire, on commence à en parler, à reconnaître que OUI …. Nous avons des valeurs, nous sommes des professionnels de la petite enfance, que ce métier, n’est pas une banalité, c’est un métier spécifique et important pour la nouvelle génération.

Il est grand temps de changer les mentalités, à notre égard….mais pour cela tout le monde doit y mettre du sien, même les assmats…
Continuer la lecture