Archives par étiquette : rentrée

La rentrée….

Toute l’équipe du CAMAM vous souhaite une bonne rentrée..

 

La valorisation et la reconnaissance de notre professionnalisation restent notre priorité.

Notre démarche sera dans ce sens là,

« OBTENIR QUE LA FORMATION INITIALE SOIT AVEC OBLIGATION DE RÉUSSITE POUR EXERCER »

C’est un minimum….

Merci de nous soutenir en remplissant le bulletin à cet effet.

 

Chez notre Chef c’est aussi la rentrée !!

fruit7

La plupart d’entre nous est parti en vacances et a pris le rythme de l’été. Nous nous sommes fait plaisir sans compter et surtout sans se prendre la tête sur l’équilibre alimentaire. Et c’est bien normal: on se détend un peu et on oublie tout!
Il est difficile de se remettre dans le bain du travail, de la rentrée scolaire, des repas familiaux et de penser à notre équilibre alimentaire.fruit6
Le tout est de garder dans notre alimentation une partie estivale afin de garder ce coté joyeux que l’on trouve pendant nos vacances car l’alimentation est un moment de partage et de bonheur, ne l’oublions pas. Et puis surtout, la saison d’été ne s’arrête pas fin août mais fin septembre…

On associe la rentrée scolaire à la fin de l’été mais c’est faux! Les fruits et légumes s’en contrefichent de nos emplois du temps, ils continuent de pousser jusqu’à la mi-octobre pour laisser place aux légumes automnales. fruit5
Pour cela, je vous conseille de garder encore quelques temps le barbecue (ou plancha) à disposition, de continuer à vous faire plaisir avec les fruits de saison (il y a en encore plein en cette période) et surtout profitez-en au maximum pour sortir dehors avec vos enfants pour faire des activités près de chez vous ou dans votre jardin. D’autant que nous avons eu un été magnifique et que le beau temps perdure.
C’est bien beau mais quels sont les fruits et légumes de saison?
Il y en a des tas sauf que nous avons pris l’habitude de les assimiler à la mauvaise période:fruit2
Voici pour septembre des produits en pleine saison qui colorent nos assiettes et nous ravivent le cœur:
-Artichaut
-Aubergine
-Betterave
-Brocoli
-Cassis
-Fenouil
-Figue
-Haricot vert et blanc
-Melon
-Mirabelle
-Mûre
-Myrtille
-Pêche et nectarine de vigne
-Poivron
-Pomme de terre nouvelle
-Raisin
-Tomate
Et je passe tous les produits qui nous rappellent l’hiver exprès pour vous montrer que l’on a encore un joli panel en septembre.
Bien sûr, on pourra commencer à les mélanger petit à petit aux produits hivernaux; sans vous donner la liste complète: les courges, les choux, les poireaux, les carottes, salsifis, pommes, poires, agrumes…

Oui, le mois de septembre est en réalité l’un des mois les plus riches en fruits et légumes pour pouvoir varier les plaisirs entre été et automne car en plus une multitude de champignons arrivent. Bref de quoi se régaler!fruit3
Et comme ça ne suffisait pas, la saison des coquillage et crustacés reprend…. Car vous avez mangé des moules-frites cet été? Grossière erreur! La saison d’été n’est pas propice à la cueillette de coquillage, c’est la période où justement elles se reproduisent pour arriver à maturité dès septembre!

Ok, ok, y’a plein de produits à cuisiner! Mais on en fait quoi?

Et bien, comme je vous l’ai dit on essaye de faire des plats colorés, plein de vitamines et surtout plein de goût! Car, en plus de nous rappeler le bonheur de nos vacances, ils nous feront plaisir gustativement. Un point essentiel que l’on oublie trop souvent.
Nous avons pris soin de notre bronzage pour nous embellir et il est toujours désagréable de le voir s’évanouir à vu d’œil dès les 1ere semaines de rentrée. Or il existe des aliments qui peuvent faire perdurer ce bronzage grâce à la bêta-carotène qu’ils contiennent.fruit1
Voici, dans l’ordre, les aliments qui en contiennent le plus:
Le jus de carotte
La patate douce
La citrouille
Le chou vert
La carotte
Les épinards
Les pissenlits
La laitue romaine
Les blettes
Le melon
La mâche
Le cresson
De quoi se faire plaisir tout en gardant l’éclat de son bronzage.

Pour conclure, le mot-clé reste vraiment le plaisir: Le plaisir des produits goûteux de saison, le plaisir de repas chaleureux en extérieur comme en intérieur, les plaisirs de rendre heureux notre famille mais surtout nos enfants.
Car même si la rentrée est un stress pour nos enfants et nous-mêmes, le fait de garder le cap sur l’été nous rendra plus joyeux et permettra une rentrée beaucoup facile.

Besoin d’idée d’entrée, plats ou desserts ?

Rdv ici: http://www.lighttome.fr/category/pique-nique-et-barbecue/ http://www.lighttome.fr/category/salade/

light to me

LA RENTRÉE C’EST AUSSI …..ATTENTION AUX POUX !!……..

Qu’est-ce que l’infestation par les poux ?poux7

Les poux sont des insectes hématophages. Il en existe trois types : les poux de tête (Pediculus capitis), les poux de corps (Pediculus humanus) et les poux de pubis (Phtirius). En cas d’infestation par l’un d’entre eux, on parle de pédiculose. L’infestation par les poux se fait par contact direct.

À quoi ressemblent les poux ?

Les poux sont des insectes dits hématophages (car ils se nourrissent de sang). Tous les poux (de tête, de corps ou de pubis) sont constitués d’une tête et d’un corps avec trois paires de pattes. Chacune d’entre elles se termine par une pince qui leur permet de s’accrocher solidement aux cheveux, aux poils et aux fibres des vêtements. poux1

Les poux de tête et les poux de corps, légèrement plus petits, mesurent entre 2 et 4 millimètres. Les poux de pubis mesurent moins de 2 millimètres, ce qui les rend difficiles à voir à l’œil nu.
Leur couleur varie selon le moment de leur vie et leur âge :

• les œufs ou lentes qui contiennent un embryon vivant, sont de couleur jaunâtre à grisâtre et brillantes ;
• les lentes vides sont blanchâtres : elles ressemblent à des pellicules, qui ne se détachent pas facilement des cheveux ;
• les poux adultes sont de couleur grise, surtout lorsqu’ils sont gorgés de sang.
Après la ponte des œufs, les lentes se localisent très près de la racine des cheveux ou des poils. Elles y adhèrent grâce à une sorte de colle (le cément), secrétée par le pou femelle.

Quel est le cycle de vie du pou ?poux2

Les poux se reproduisent vite. Après l’accouplement, les poux femelles pondent :
• 5 à 10 œufs par jour, pendant 20 à 30 jours pour les poux de tête et les poux de corps ;
• et 3 œufs par jour pour les morpions (poux de pubis).
Ces œufs (les lentes) éclosent en 7 à 10 jours. Les jeunes poux (parfois appelés larves ou nymphes) deviennent ensuite adultes en 10 à 15 jours. Ils vivent alors sur les cheveux ou les poils pendant un à deux mois. En dehors, ils ne vivent pas plus de trois jours.
Les lentes vides, c’est-à-dire après l’éclosion des œufs, peuvent rester dans les cheveux et les poils pendant plusieurs mois.

Comment se transmettent les poux ?poux5

Les poux ne sautent pas et ne volent pas. Ils se transmettent par contact direct :
• de cheveux à cheveux pour les poux de tête ;
• de poils à poils pour les poux de pubis ;
• par les vêtements ou dans la literie pour les poux de corps.
Les poux de tête peuvent également se transmettre par l’intermédiaire d’objets ayant été au contact du cuir chevelu : brosses à cheveux, peignes, bonnets, écharpes, peluches.
Les risques de contamination persistent tant que les poux sont vivants, c’est-à-dire pendant une période allant de un à deux mois.

La pédiculose définit l’infestation d’une personne par des poux.

Les poux de tête

La pédiculose du cuir chevelu (les poux de tête) est bénigne, et très fréquente, surtout chez les enfants qui vivent en collectivité (crèche, garderie, etc.) ou qui sont en âge d’aller à l’école (principalement entre 3 et 10 ans). Les filles qui ont souvent les cheveux longs sont tout particulièrement atteintes. poux4

Chaque année, jusqu’à 20 % des enfants scolarisés sont infestés par ce type de poux. Contrairement aux idées reçues, les poux de tête sont présents dans tous les milieux et toutes les catégories sociales. Avoir des poux de tête n’est pas un signe de mauvaise hygiène.

Invasion de poux : quels symptômes ?

Les poux, difficiles à voir à l’œil nu, peuvent être détectés grâce aux symptômes qu’ils entraînent.
Des démangeaisonspoux8
Lors de la première infestation par les poux, de fortes démangeaisons (ou prurit) apparaissent généralement deux à six semaines après la contamination. Parfois, de petits points rouges voire bleutés peuvent également apparaître. Un grattage important entraîne des lésions de peau qui peuvent se sur-infecter et former des croûtes.
Dans le cas des poux de tête, ces démangeaisons surviennent de jour comme de nuit, au niveau du cuir chevelu. Les lésions, dues au grattage, se situent principalement derrière les oreilles, sur le cou et sur la nuque.

Lorsque les poux sont particulièrement nombreux, d’autres symptômes peuvent apparaître :

• des ganglions au niveau de la nuque s’il s’agit de poux de tête ;
• des ganglions au niveau de l’aine associés à une légère fièvre si ce sont des poux de corps.
Dans environ 40 % des cas, il n’existe cependant aucun symptôme.

Pour confirmer l’infestation, il faut rechercher les poux et/ou les lentes sur les cheveux .
Pour rechercher des poux de tête, vous devez examiner le cuir chevelu, mèche par mèche, et sous un bon éclairage. Les poux fuient la lumière : vous les verrez ainsi mieux se déplacer. poux3
Pour les repérer plus facilement encore, vous pouvez mouiller les cheveux et appliquer un après-shampoing démêlant. Utilisez ensuite un « peigne à poux » en partant de la racine des cheveux jusqu’à la pointe. Après chaque passage, essuyez le peigne sur une serviette en papier et regardez s’il y a des poux.

 

Les peignes à poux sont des peignes fins, aux dents très resserrées (moins de 0,3 millimètres poux12entre les dents). Ils sont vendus en pharmacie.

Que faire et quand consulter en cas de poux ?

Pour se débarrasser des poux, il est indispensable de suivre un traitement. Avant d’utiliser un quelconque produit, demandez conseil à votre pharmacien. Des mesures d’hygiène complémentaires sont indispensables. Si vous n’êtes pas sûr qu’il s’agisse bien de poux ou en cas d’échec du traitement, consultez votre médecin.

Les traitements des poux de tête

Il est possible de lutter contre les poux de tête en appliquant des produits locaux sur le cuir chevelu et en suivant certaines mesures d’hygiène. poux13
Seules les personnes réellement infestées doivent être traitées. En effet, à force d’utiliser des insecticides, les poux deviennent de plus en plus résistants et les traitements de moins en moins efficaces.

Quels produits ?

• Les médicaments insecticides sont des produits chimiques qui détruisent le système nerveux des poux. Ils sont composés soit de pyréthrines, soit de malathion, soit d’un mélange des deux. En première intention, il est recommandé d’utiliser du malathion : les poux y sont moins résistants qu’aux pyréthrines.poux9
• Les produits de parapharmacie à base de dimeticone (huile de silicone), asphyxient les poux en obturant les orifices par lesquels ils respirent. Ces produits sont à réserver aux poux résistant aux insecticides. C’est le cas lorsque les poux sont toujours vivants le lendemain de la seconde application.
• Des produits capillaires (shampoing, lotions) peuvent être utilisés en complément des traitements. Ils aident à décoller les lentes et peuvent contenir des répulsifs.
• Les huiles essentielles, n’ont pas fait la preuve de leur efficacité et peuvent être responsables d’allergiepoux11
Les produits anti-poux existent sous différentes formes : lotion, solution en spray, shampoing. Si la personne touchée est asthmatique, privilégiez les lotions et évitez les sprays.

Mode d’emploi

Avant toute chose, commencez par lire la notice du produit et respectez rigoureusement les modalités d’emploi et la durée d’application.
Tous les produits sont à appliquer sur cheveux secs. Après un temps de pose (indiqué sur la notice), lavez les cheveux avec de l’eau et du shampoing doux, puis peignez les avec un peigne à poux (vendu en pharmacie). Enfin séchez les cheveux à l’air chaud, à l’aide d’un sèche-cheveux.
Sept à dix jours plus tard, il est indispensable de procéder à une seconde application. Cette étape permet de tuer les poux nés des lentes qui étaient vivantes lors de la première utilisation.
Deux jours après la seconde application, vous devez bien contrôler la zone traitée. Si des poux sont toujours présents, recommencez un deuxième traitement avec un nouveau produit en respectant les deux applications.poux10
Si les poux persistent malgré les deux traitements bien conduits, consultez votre médecin. Lui seul peut vous indiquer la marche à suivre.

Les démangeaisons peuvent durer plusieurs jours après le traitement : cela ne signifie pas nécessairement que celui-ci n’a pas fonctionné. Il est aussi possible de ressentir des sensations de brûlures au niveau des zones traitées.
Si vous ou votre enfant ressentez des effets secondaires, sachez qu’il existe des solutions pour les atténuer. Parlez-en à votre pharmacien.

Adopter des mesures complémentaires d’hygiène indispensables

En cas de poux de tête, lavez les taies d’oreiller ainsi que les bonnets, écharpes, et autres vêtements en contact avec le cuir chevelu ou le cou, en machine à une température supérieure à 50 °C.
Les objets qui ne peuvent être lavés à cette température, tels que les peignes ou les brosses, peuvent être trempés dans une solution insecticide pendant 5 à 10 minutes. Attendez ensuite 3 jours avant de les réutiliser.
Les vêtements fragiles peuvent être :
• placés dans un sac plastique fermé pendant trois jours ;
• ou désinfectés avec une poudre insecticide anti-poux (sauf chez les femmes enceintes) ou un aérosol. Prenez alors soin de bien lire la notice du produit et respectez les conseils d’utilisation.
En cas de poux de corps ou de pubis, lavez les vêtements et le linge de lit à l’eau chaude (température supérieure à 50 °C). Pensez aussi à passer l’aspirateur sur les matelas.

Il est fortement déconseillé d’utiliser de l’essence ou du kérosène pour désinfecter les objets ayant été en contact avec les poux. Ces produits sont en effet très dangereux.
Par ailleurs, contrairement aux idées reçues, il n’a jamais été démontré que l’eau vinaigrée était efficace contre les poux.
Rechercher les personnes infestées par des poux dans l’entourage
Si vous avez trouvé des poux de tête chez un membre de votre famille, vérifiez que les autres (frères, sœurs ou autres personnes de l’entourage) n’en ont pas attrapé.
Soyez particulièrement attentif si vous remarquez des marques de grattage sur la peau, voire un impétigo, sur la nuque, le cuir chevelu.
Vous devez traiter rapidement tous ceux qui sont infestés afin de stopper la propagation.

Quand consulter en cas de poux ?

Vous devez consulter votre médecin traitant :
• si vous n’êtes pas sûr qu’il s’agisse bien de poux ;
• si la personne atteinte a des lésions étendues d’impétigo. Lui seul pourra confirmer le diagnostic et vous orienter vers le traitement le plus adapté ;pooux1
• si les poux persistent malgré deux traitements bien conduits.
Comment se protéger des poux et éviter la transmission ?
Il n’y a pas de traitement préventif contre les poux et il peut être difficile de s’en débarrasser : mieux vaut donc essayer de les éviter. Quelques mesures simples peuvent suffire.

Pour éviter les poux de tête

Il n’existe pas de traitement pour prévenir les poux. Des mesures de prévention, essentiellement des mesures d’hygiène, peuvent cependant empêcher ou au moins diminuer les risques de contamination.

Vous avez des enfants scolarisés ou vivant en collectivité :
• surveillez leurs cheveux de façon régulière ;
• brossez-les bien et attachez-les s’ils sont longs ;
• demandez à votre enfant de ne pas échanger écharpe, foulard et bonnet avec ses camarades.pooux

Si malgré tout, votre enfant a des poux, traitez-le immédiatement, ainsi que toutes les personnes contaminées dans votre entourage. Pour être sûr d’éradiquer les poux, respectez rigoureusement les modalités du traitement. N’oubliez pas d’appliquer le produit une seconde fois 10 jours après, et de laver le linge en contact à 50 °C.

Il n’y a pas d’éviction scolaire. Votre enfant peut aller à l’école sauf s’il a aussi des lésions d’impétigo. Prévenez le directeur de l’école, de la crèche ou de tout autre lieu où votre enfant est scolarisé ou gardé, afin que des mesures de prévention soient prises et que les autres parents soient informés. Ceux-ci pourront alors surveiller les cheveux de leurs enfants et prendre les mesures nécessaires. poux6

Bonne Rentrée !

Source: ameli.fr/ inpes./dermatlas

LE CAMAM VOUS SOUHAITE UNE BONNE RENTRÉE…

rentreeAPRÈS DES VACANCES BIEN MÉRITÉES
LE CAMAM VOUS SOUHAITE UNE TRÈS BONNE RENTRÉE DANS LA BONNE HUMEUR
ET REPREND LUI AUSSI SES ACTIVITÉS…. :

« La défense de notre métier d’assistante maternelle, par la valorisation et la professionnalisation, grâce à la création d’un diplôme, aux apprentissages fondamentaux, obligatoire avant exercice. « 

Comme vous le savez, nous avons déjà été entendus aux ministères, et nous voulons continuer, pour porter la parole des professionnelles de terrain que nous sommes.
Pour cela nous avons besoin de « vous professionnelles » pour nous soutenir, partager, diffuser. Nous avons besoin de vos ressenties , avis et idées.

Donc n’hésitez pas à nous rejoindre en remplissant le bulletin de soutien (gratuit) sur notre site. Pour celles et ceux qui se sentent un peu plus impliqués, inscrivez vous en tant que porte-parole du CAMAM !

http://www.camam.fr/?page_id=263

Nous rappelons, que le CAMAM est un « collectif » il ne dépend pas de la loi 1901. C’est une « association de fait ».
Le CAMAM n’est lié, ni à la pression d’un syndicat, d’un parti politique ou d’idéaux sociologiques quels qu’ils soient.
Le CAMAM fonctionne sur les propres fonds de ses collaborateurs bénévoles.
Le CAMAM fonctionne dans l’intégrité, le respect et sans jugement.

« Son IDÉAL » Unir , pour la défense et reconnaissance du Métier D’Assistante Maternelle.
REJOIGNEZ NOUS….